Conseiller en assurance

Son activité au quotidien

La promotion et la vente des services et produits de la société qu’il représente sont au cœur du métier de conseiller en assurances. Il accomplit cette mission au sein d’une zone géographique donnée, en gérant et développant son portefeuille clients. Il peut également être amené à régler des sinistres mineurs et assurer le montage administratif et technique de certains contrats.
Egalement nommé agent commercial en assurances, il prospecte les clients, entreprises et particuliers, afin de leur proposer des solutions adaptées. Pour cela, il lui faut évaluer et analyser leurs besoins et parfaitement connaître les produits et services de son entreprise. Ses visites à la clientèle lui demandent de se plier à des horaires décalés et à de nombreux déplacements. Le conseiller en assurances peut aussi exercer au guichet, où il renseigne les assurés en matière de garanties, de droit des assurances et de remboursements. Il a alors le titre d’agent d’accueil en assurances.
Sur le terrain ou au guichet, le conseiller en assurances peut exercer pour le compte d’un établissement bancaire, d’un cabinet d’agents généraux ou de courtage en assurances ou encore pour des sociétés d’assurances mutualistes ou non.

Le profil

Métier de terrain et de contact, il nécessite un sens aigu du relationnel. Le conseiller en assurances doit savoir faire preuve de ténacité et d’une grande motivation afin d’atteindre ses objectifs. Mais son rôle de conseil est tout aussi primordial. Il possède en effet le sens de l’écoute et sait entretenir des relations de confiance avec ses clients. Mieux il les connaît, plus il peut anticiper sur leurs besoins et leur proposer des produits adaptés. Sans jamais perdre de vue les intérêts des assurés, il doit également songer à la rentabilité de la société qui l’emploie.

La formation

BTS assurance, DEUST en assurances (Poitiers, Toulon, Clermont-Ferrand 1), école spécialisée comme l’ENAss (école nationale d’assurances).

Le salaire

Le salaire d’un conseiller en assurances peut être constitué, partiellement ou dans son intégralité, de commissions. Sa rémunération dépend donc des résultats de son activité. Un débutant peut en moyenne gagner entre 16 000 et 20 000 € par an. Il lui appartient ensuite d’augmenter ses commissions en développant sa clientèle.

Les évolutions de carrière

Le marketing opérationnel, le management de ventes ou encore la formation sont autant de voies d’évolution professionnelle à explorer pour un conseiller en assurances. Avec quelques années d’expérience, en connaissant bien le terrain et en sachant respecter ses objectifs commerciaux, il pourra se diriger vers des postes d’inspecteur commercial, responsable d’équipe, courtier ou agent général d’assurances ou encore chargé d’études marketing.

PARTAGER LA FICHE MÉTIER

Share on twitter
Share on linkedin